• lutte dopage

    Des profils de performances pour lutter contre le dopage

    Des profils de performances pour lutter contre le dopageSociété - Pour épauler la lutte antidopage, un scientifique propose de s'appuyer sur des bases de données stockant l'évolution des athlètes, afin d'élaborer des modèles statistiques qui détermineraient la probabilité que ces sportifs aient des résultats suspects.

    À partir de quand une performance devient-elle suspecte ? Quand la nageuse chinoise âgée de 16 ans Ye Shiwen a explosé le record du monde du 400 mètres quatre nages féminin, certains se sont demandé si elle avait eu recours au dopage.

    Les profils de performances pourraient être un moyen efficace et bon marché de réduire un large groupe d’athlètes aux seuls sportifs suspects, avance Yorck Olaf Schumacher à l’université de médecine de Fribourg, en Allemagne, qui a proposé l’idée en 2009. « Car après tout, le résultat du dopage est une amélioration des performances. »

    1/ Pour ce faire, les scientifiques spécialisés dans le sport doivent créer des bases de données qui enregistrent comment les athlètes s’améliorent avec l’âge et l’expérience (pour chaque sport et chaque événement).

    2/ Ces types d’enregistrements longitudinaux des performances alimentent ensuite des modèles statistiques pour déterminer la probabilité que ces sportifs courent ou nagent trop vite, au vu de leurs résultats passés et des limites de la physiologie humaine.