• Hirt

    Dopage : Hassan Hirt contrôlé positif à l'EPO

    Publié le 10 août 2012 à 18h05, par Rédaction vo2
    Photo Gilles Bertrand
    Photo Gilles Bertrand

    Hassan Hirt avait déjà couru sa demi-finale du 5000 mètres, quand la nouvelle de son contrôle positif est arrivée à Londres. C’est à l’EPO que le demi-fondeur aurait été contrôlé le 3 août denier, traces trouvées dans l’analyse du premier échantillon.

     Sa qualification in-extremis au meeting Areva le 6 juillet avec le chrono de 13’10’’68 avait surpris tous les spécialistes, tant sa progression paraissait énorme, l’amenant au 3ème rang des performers tout temps, en passant de 13’25’’42, soit un gain de 15 secondes !

     Cette performance avait probablement attiré l’attention des brigades anti-dopage, puisque le Ministère des Sports souhaitait le soumettre à une série de contrôles. Mais Hassan Hirt était parti en Allemagne, sans prévenir la FFA, et il s’était justifié auprès du journaliste de Paris-Normandie, en arguant de problèmes familiaux, d’un téléphone portable en panne.

     Le Ministère des Sports avait demandé à la Police de le rechercher. Et c’est à son retour le jeudi 2 août, il était rentré pour une batterie de tests, en deux temps. Hassan Hirt avait d’abord fait état de résultats normaux, mais les résultats suivants auraient révélé la présence d’EPO…

     Hassan Hirt avait couru sa demi-finale aux JO de Londres le mercredi 8 août, pour finir 11ème de sa série, en 13’35’’36.

     Il semble qu’il ait quitté le village olympique dès ce jeudi après-midi, une fois que ce contrôle lui ait été communiqué.

     Si le contrôle positif est confirmé, Hassan Hirt conservant la possibilité de faire analyser son échantillon B, son résultat des JO de Londres serait gommé, alors que le chrono du Meeting Areva pourrait bien demeurer sur les tablettes..

    C’est le samedi 11 août que la FFA a officiellement informé de ce contrôle positif, et de l’exclusion des JO par Bernard Amsalem, le chef de la délégation française et président de la FFA. Confirmant également la présence d’EPO dans l’échantillon prélevé suite à un contrôle effectué hors compétition. Et la FFA confirme également que ce contrôle faisait suite à des manquements répétés d’Hassan Hirt à l’obligation de localisation. Ce qui a conduit l’AFLD et la FFA à intensifier leur programme de contrôle sur Hirt. Le communiqué officiel précise qu’une procédure disciplinaire est engagée par la FFA.