• Meeting d'Hengelo : le 10 000 mètres en photos

    Publié le 29 mai 2012 à 09h21, par Photos Jiro Moshizuki (agence Shot)
    Photo Jiro Moshizuki
    Photo Jiro Moshizuki

    Le 10 000 m d'Hengelo servait de sélection olympique pour les coureurs éthiopiens. Une course à la fois rapide, tactique et d'une belle densité avec au final un beau vainqueur Tariku Bekele et un grand perdant Haile Gebrselassie, seulement 7ème et qui voit ses rêves de disputer les J.O. de Londres s'envoler.

     

    Meeting de Hengelo : Haile Gebrselassie ne se qualifie pas aux J.O. sur 10 000 m

    Publié le 28 mai 2012 à 08h24, par Rédaction vo2

    Ce fut un fantastique meeting, où le demi fond fut roi. Et les performances sont tombées. Sur 10 000 m qui servait de cadre à la sélection éthiopienne, Haile Gebrselassie seulement septième ne se qualifie pas pour Londres.

    Haile Gebrselassie n’ira pas aux J.O. de Londres.

     Tel est le verdict de ce 10 000 m couru sur la piste de Hengelo et qui servait de sélection pour l’équipe Ethiopienne avec 16 coureurs candidats à cette sélection.

     Après raté sa sélection sur marathon, Haile Gebrselassie ne termine que 7ème en 27’20»39 dans une course certes rapide mais tactique remportée par Tariku Bekele en 27’11»70 devant Lelisa Derisa en 27’11»98, Sileshi Sihine prenant la troisième place en 27’12»60.

     Maintenant, il ne reste plus qu’une question à régler : Kenenissa Bekele qui n’a pas couru cette sélection a-t-il sa place dans cette sélection ? La fédération éthiopienne va-t-elle lui accorder un passe droit ? Ou bien allons nous le retrouver sur 5000 m ? Faute de place sur 10 000 m ? Réponse lors de la lecture de la liste officielle.

     

    Ce meeting d’une incroyable densité en demi fond. Conforme à la tradition de cette réunion où le demi fond est roi. Et les performances sont tombées, sur 800 m en premier lieu avec le très beau chrono de Adam Kszczot vainqueur en 1 »43»83.

     Sur 1500 m, c’est allé aussi vite avec la densité en plus car Nixon Chepsebat l’emporte en 3’29 »90 devant le longiligne djiboutien Souleiman réalisant 3’30»31. Kiprop, Chepsebat, Kiplagat, indiscutablement, le Kenya sera difficile à battre aux J.O. de Londres.

    Dans cette course, le français Gregory Beugnet termine 13ème mais dans le bon temps de 3’36»96. Cela confirme là aussi la densité du 1500 m en France et que la sélection pour les J.O. devrait être une dure et belle bataille.

     Autre grosse performance, chez les femme, les 1’57»79 sur 800 m pour la kenyane Janeth Chepkosgei Busienei. Celle-ci ne veut pas laisser passer sa chance pour les J.O. et veut arbitrer la finale londonienne en prenant sa part de gâteau, la plus grosse. Les Semenya et Jelimo ont dû comprendre le message