• 340 marathoniens kenyans ont déjà réussi les minima olympiques pour le marathon !

    Publié le 19 mars 2012 à 10h12, par Gilles Bertrand
    Photo G.B.
    Photo G.B.

    Une véritable "industrie" du marathon est née au Kenya. Et les chiffres donnent le vertige avec pas moins de 340 coureurs qui ont déjà réussi les minima A pour les J.O. de Londres.

    Ce week end, les coureurs Kenyans ont encore raflé toutes les victoires dans les principaux marathons organisés à travers le monde, Wilson Layonahe à Séoul en 2h 05’37», Luka Katobe Kanda à Rome en 2h 08’04» et Simon Njoroge à Los Angeles en 2h 12’12» alors que Peter Kirui remportait le semi marathon de New York en 59’39».

     

    Bref, c’est le raz de marée total sur la planète marathon.  Pour preuve encore le chiffre hallucinant de 340 marathoniens kenyans qui ont déjà réussi les minima A olympiques fixés à 2h 15’00» pour les hommes et 2h 37’00» pour les femmes. Soit 278 hommes et 61 femmes.

     

    Ce n’est que le 30 avril que la sélection finale pour les J.O. sera délivrée après les 3 grands marathons majeurs du printemps, Boston, Londres et Rotterdam.

     

    Un commando de 64 coureurs

     

    Pour les distances du 5 000 m et du 10 000 m, la fédération kenyane a déjà pré sélectionné 64 athlètes qui ont l’obligation de suivre un stage de préparation se déroulant à Eldoret. 40 coureurs ont déjà rejoint ce camp. Et le 17 avril, un premier écrémage aura lieu avec l’organisation d’épreuves de pré-sélection avant les trials qui auront lieu peut être aux Etats-Unis dans le cadre du meeting de Eugene. Pour l’heure rien n’est tranché car cette décision d’organiser les trials aux Etats-Unis fait débat et met en difficulté la fédération qui s’est peut être un peu trop avancée en proposant une telle initiative qui n’est pas au goût des anciens comme Paul Tergat qui a dénoncé ouvertement cette mesure. 

    « »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,